L’usage du téléphone portable dans le couple

« Le téléphone portable dans la vie conjugale. Retrouver un territoire personnel ou maintenir le lien conjugal ? », Martin, De Singly, Réseaux, 2002

Le téléphone portable est-il un équipement conjugal ou personnel ? Quelle place prend-t-il dans le couple ? C’est à ces deux questions majeures que répondent les auteurs dans l’article que nous présentons cette semaine. Continuer la lecture de L’usage du téléphone portable dans le couple

La taille des hommes influence leur mise en couple

Nicolas Herpin, « La taille des hommes : son incidence sur la vie en couple et la carrière professionnelle », Economie et statistique, n°361, 2003


Les hommes grands sont plus souvent en couple que les petits

D’après l’Enquête permanente sur les conditions de vie réalisée par l’Insee en 2001, parmi les hommes de 20-29 ans, 47 % de ceux qui mesurent plus d’un 1,80m sont en couple, contre seulement 41% de ceux qui mesurent entre un 1,70m et 1,80m. Parmi les 30-39 ans, les trois quarts des grands (plus d’un 1,80m) et des moyens (1,70m et 1,80m) vivent en couple mais seulement 60 % de ceux dont la taille est inférieure à 1,70 m.

Ainsi la mise en couple semble plus précoce pour les hommes de plus grande taille. Le retard dans la mise en couple des hommes de taille moyenne entre 20-29 ans (1,70m et 1,80m) est rattrapé dès la tranche d’âge suivante (30-39 ans), mais il ne l’est pas pour les plus petits. Dans les tranches d’âge suivantes, le pourcentage des hommes petits vivant en couple augmente mais il n’atteint jamais celui des grands.

Un effet propre de la taille ?

La petite taille est-elle la raison de cette différence dans la vie en couple ? Ou est-elle le reflet d’autre chose, la traduction d’une autre propriété sociale ? se demande Nicolas Herpin. Continuer la lecture de La taille des hommes influence leur mise en couple

Le couple révélé par le lave-linge

Quand commence le couple ? Il est désormais difficile de répondre à cette question. Est-ce aux premiers rapports sexuels ? Aux débuts de la cohabitation ? A la mise en place d’un système collectif de gestion du quotidien ? Nous proposons dans cet article de revenir sur l’une des thèses de Jean-Claude Kaufmann.  Selon cet auteur, il y a affaiblissement des rites de passage constituant le couple, les seuils sont devenus progressifs et imperceptibles. Le contraste est saisissant avec ce qui prévalait encore dans la première moitié des années 1960. Certes le mariage était alors précédé d’une période plus ou moins longue de fréquentation des deux futurs conjoints, souvent marquée par le rite intermédiaire des fiançailles. Mais aucune confusion n’était possible : il s’agissait pour tous d’une simple préparation, précédant l’entrée en couple véritable, clairement marquée par le mariage. Ce dernier était l’occasion d’une rupture franche entre deux tranches de la vie : celle de la jeunesse et celle de l’âge adulte. Du jour au lendemain, les nouveaux conjoints changeaient brusquement de rôle domestique et de rôle social. Ils passaient du rôle d’enfants habitant chez leurs parents à celui d’époux et d’épouse habitant dans leur propre chez-soi. Continuer la lecture de Le couple révélé par le lave-linge