Le vote blanc est politique

Adélaïde Zulfikarpasic, Le vote blanc : abstention civique ou expression politique ?, Revue française de science politique, 2001

Considéré comme un suffrage non-exprimé, le vote blanc a longtemps été assimilé à une erreur de l’électeur ou encore à une marque d’indifférence à l’égard de la politique, tout comme l’abstention. Parce que le législateur n’en donne aucune définition précise, le vote blanc est longtemps demeuré un objet flou, mais surtout il n’a jamais été considéré comme une expression politique réelle au même titre qu’un vote pour un parti, un candidat ou pour une liste. Le vote blanc appartient en effet à la catégorie des suffrages dits « non exprimés », tout comme le vote nul. Continuer la lecture de Le vote blanc est politique