L’arrivée d’un enfant accentue l’inégalité de la répartition des tâches domestiques

Si l’on sait que la répartition des tâches domestiques est inégalitaire, combien même les déclarations d’intentions sont égalitaristes, il est intéressant de savoir comment évolue cette répartition des tâches avec l’arrivée du premier enfant.

Sans trop de surprises, le dernier numéro de Populations et Sociétés de novembre 2009 nous apprend que l’arrivée d’un premier enfant accentue l’inégalité de la répartition  des tâches domestiques au sein du couple.  Et ce dans un sens défavorable à la mère, en grande partie en raison des ajustements professionnels des mères, qui réduisent ou cessent toute activité professionnelle.

Arnaud Régnier-Loilier pose quelques jalons de réflexion sur cette question. A compléter par une analyse différenciée PCS par PCS de cette évolution de la répartition des tâches domestiques.


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Une réflexion sur « L’arrivée d’un enfant accentue l’inégalité de la répartition des tâches domestiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.