“Villa mon rêve”, “Ker Lulu” analyse sociologique des noms de maison

J’ai redécouvert aujourd’hui un petit livre bien sympathique. Frais, estival mais aussi méthodique et argumenté. Ce livre, c’est celui d’Anne Chaté, “Villa mon rêve”, “Ker Lulu”analyse sociologique des noms de maison, paru en 2005, aux éditions L’Harmattan. Des maximes aux prénoms, en passant par les initiales et les diminutifs, Anne Chaté s’interroge sur les raisons qui poussent à donner un nom à sa maison. Fonction identitaire et fonction de reconnaissance, personnelle, familiale ou sociale. Véritable parure symbolique par la seule puissance évocatrice des noms choisis, emblème ludique, le nom d’une maison, qu’il soit affiché ou simplement connu par ceux qui la fréquentent, importe beaucoup pour ses propriétaires.


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.