Homoparentalités : délier la parenté de la procréation ?

Je reçois ce jeudi 24 mars à 18h, Martine Gross dans le cadre du cycle de conférences « Au fil du travail des sciences sociales ». Ingénieure de recherche en sciences sociales au CNRS, elle a consacré la plupart de ses travaux à l’homoparentalité. Elle a publié ou dirigé plusieurs  ouvrages sur ce sujet.

Les réalités recouvertes par l’expression « familles homoparentales » se sont multipliées avec l’évolution du regard social porté sur l’homosexualité. Ces réalités interrogent les définitions de ce que sont un parent, une mère, un père, une famille, la parenté, etc. Nous verrons comment ces familles qui tout à la fois transgressent  certaines normes et représentations sociales et se conforment à d’autres, illustrent les questions posées par la diversité des configurations familiales contemporaines. Le défi que jettent les parents de même sexe est qu’ils ne peuvent se glisser dans notre modèle naturaliste de parenté qui confond filiation et procréation, et attribue à chacun de nous un seul père et une seule mère, censés être nos géniteurs.

Ses publications les plus récentes sur la question :
– M. Gross (dir.), Homoparentalités, état des lieux, Eres, 2005
– M. Gross, M. Peyceré, Fonder une famille homoparentale, 2005, J’ai lu
– A. Cadoret, M. Gross, C. Mécary, B. Perreau (dir), Homoparentalités, approches scientifiques et politiques, PUF, 2006
– M. Gross / E. Antier, Deux papas, deux mamans, qu’en penser? Débat sur l’homoparentalité. Calman-Lévy, 2007
– M. Gross, L’homoparentalité, les idées reçues, le Cavalier Bleu, 2009

Articles récents
Gross, M. (2006). Désir d’enfant chez les gays et les lesbiennes. Terrain (46 ), 151-164.
Gross, M. (2007). Quand et comment l’homoparentalité est-elle devenue un objet « légitime» de recherche en sciences humaines et sociales? . Socio-logos, 2. Retrieved from http://socio-logos.revues.org/document803.html
Gross, M. (2007). Les rabbins français et l’homoparentalité.Discours et attitudes. On Archives de sciences sociales des religions.
Gross, M. (2008). Être homosexuel et chrétien en France, . Sociétés contemporaines, 71(3), 67-93.
Gross, M. (2008). Deux mamans ou deux parents. Évolution de la désignation des liens dans les familles lesboparentales. In D. L. Gall (Ed.), Identités et genres de vie. Chroniques d’une autre France (pp. 199-216). Paris: L’Harmattan, coll. « Sociologies et environnement »
Gross, M. (2009). Les familles homoparentales: entre conformité et innovations. Informations sociales, 154 (juillet-août 2009), 106-114.
Gross, M. (2009). Les grands-parents dans les familles homoparentales: entre lien biologique et lien social. Politiques sociales et familiales, 97, 41-50.


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.