Bilan démographique 2008. Plus d’enfants, de plus en plus tard

Quelques éléments puisés dans le bilan démographique de l’Insee, que vous pouvez trouver dans son intégralité ici

Au cours de cette année, 834 000 enfants sont nés et 543 500 personnes sont décédées. L’accroissement naturel est ainsi de 290 500 personnes. Le solde migratoire est estimé à 76 000 personnes. Au 1er janvier 2009, 64,30 millions de personnes résident en France : 62,45 millions en France métropolitaine et 1,85 million dans les départements d’outre-mer. Au sein de l’Union européenne, la France se situe au deuxième rang par sa population, derrière l’Allemagne (82,1 millions d’habitants). 13 % des habitants de l’Union européenne résident en France.

La part des personnes de moins de vingt ans décroît dans la population, alors que celle des 65 ans ou plus progresse. En dix ans, le nombre de personnes de 75 ans ou plus a augmenté d’un tiers, presque cinq fois plus vite que la population totale (+ 7 %).

La France reste en tête des pays européens pour la fécondité. En 2008, 801 000 enfants sont nés en France métropolitaine et 33 000 dans les départements d’outre-mer. Il faut remonter presque une trentaine d’années en arrière, en 1981, pour retrouver un niveau aussi élevé en métropole. La France est, avec l’Irlande, le pays de l’Union européenne où la fécondité est la plus forte.
C’est surtout aux âges relativement élevés, entre 30 et 40 ans, que la fécondité progresse. Les enfants nés en 2008 sont 21,5 % à avoir une mère âgée de 35 ans ou plus, ils étaient 20,0 % trois ans plus tôt, et 16,5 % il y a dix ans. L’âge moyen à la maternité continue d’augmenter en 2008 : il atteint quasiment 30 ans, soit près de deux années de plus qu’il y a vingt ans.
La progression du nombre de naissances hors mariage se poursuit en 2008. Devenues majoritaires en 2006, les naissances hors mariage représentent en 2008 plus de 52 % des naissances, soit 10 % de plus qu’il y a dix ans.

Poursuivant une tendance de long terme, l’âge moyen au premier mariage a encore augmenté en 2007 pour les deux conjoints : le marié a désormais en moyenne 31,5 ans lors d’un premier mariage, et la mariée 29,5 ans. En cinq ans, l’âge moyen au premier mariage a augmenté d’un an.
En 2008, 140 000 ont été conclus. Près de 94 % des pacs conclus en 2008 l’ont été par des partenaires de sexe opposé.

Dans les conditions de mortalité à chaque âge observées actuellement, un garçon né en 2008 vivrait 77,5 ans et une fille 84,3 ans. L’espérance de vie des hommes en France est comparable à celle de la moyenne de l’Union européenne. En revanche, celle des femmes vivant en France est l’une des plus élevées. Les gains d’espérance de vie à la naissance sont quasiment nuls en 2008.


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search