Friches industrielles. Un monde culturel européen en mutation

Friches industrielles. Un monde culturel européen en mutation. Un ouvrage de Fabrice Raffin (L’Harmattan, coll. “Logiques sociales”, 2007, 306 p., 27,50€)

Qu’y a-t-il de commun entre Generik Vapeur installé à Marseille dans les abattoirs municipaux, le Tacheles et la Ufa-Fabirk à Berlin, l’Usine à Genève et le Confort Moderne à Poitiers ? En ces lieux prennent place des « initiatives culturelles » marquées par la recherche de certaines formes musicales. Ce sont des activités artistiques, chacune prenant sens par rapport à son contexte d’émergence, urbain, local mais s’inscrivant également dans un réseau signifiant et unifiant ces pratiques. Ce réseau s’appelle le Trans Europe Halles (TEH), il regroupe des initiatives similaires dans des contextes nationaux et urbains différents.

L’ambition de Friches industrielles, à partir de trois terrains – Poitiers, Berlin et Genève -, est de saisir dans trois expériences à la fois similaires et différentes le sens de ces collectifs. Les initiatives appréhendées dans cet ouvrage sont nées sur une période allant du milieu 70 à la fin des années 80. Il s’agit d’une activité de diffusion et de production artistique urbaine, prenant place dans des espaces à l’abandon, des friches industrielles ou marchandes, anciens entrepôts de stockage, ancien site de production cinématographique…La spatialisation de ces activités est importante pour leur compréhension. Elle confère une valeur particulière à ces mobilisations et aux registres d’actions. La question de l’inscription urbaine de ces initiatives, second axe du travail de Fabrice Raffin, permet d’étudier la relation des acteurs à la ville. Il s’agit de saisir les effets territoriaux du développement d’activités artistiques, les mobilités et les échanges qu’elles induisent dans l’espace urbain.

Lire la suite de cette note de lecture sur Liens Socio


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search