Emploi et travail. Le grand écart

Emploi et travail. Le grand écart. Un ouvrage de Françoise Piotet (Armand Colin, 2007, 261 p.)

L’ouvrage de Françoise Piotet s’établit sur la distinction entre deux notions, non synonymes, celles de travail et d’emploi. Le fil conducteur de l’ouvrage consiste à analyser la manière dont les deux réalités recouvertes par ces termes s’articulent, interagissent. L’introduction très pédagogique, très claire, offre les lignes de compréhension de la problématique, et pose les termes du débat. La précision donnée sur l’emploi occupé permet de préciser un statut, plus ou moins élevé dans une hiérarchie réelle ou supposée des emplois. L’emploi ne dit rien du travail, il délimite son champ. L’emploi confère un statut, y compris à ceux qui en cherchent un et ne l’ont pas encore trouvé ou l’ont perdu. À l’exception d’îlots de plus en plus réduits de travail indépendant (agriculture, artisanat, professions libérales), hors de l’emploi, il n’y a pas de travail.

L’emploi, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est une création relativement récente. Après la suppression des corporations et du compagnonnage en 1791, il a fallu plus d’un siècle et demi pour construire un ordre qui insère le contrat de travail dans un faisceau de droits et de couverture des risques du travail, l’emploi public dans un statut achevé. Le travail indépendant lui-même n’a pas échappé à cette insertion dans un système donnant accès à un minimum de protection sociale et de droits à la retraite. Parce qu’ils attribuent des droits autant qu’ils définissent des devoirs ou des contraintes, ces différents statuts tendent à inclure autant qu’à exclure. La population active, ne retient dans sa définition que les hommes et les femmes qui occupent un emploi, ceux qui ont déclaré officiellement être à la recherche d’un premier emploi ou au chômage, inscrits à l’ANPE et aux Assedic. Tous les autres sont inactifs ! Les « femmes au foyer » travaillent, effectuant le ménage, les courses, la cuisine, mais n’ont pas un travail, puisqu’elles n’ont pas d’emploi.

Lire la suite de cette note de lecture sur Liens Socio


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search