Le couple, l’amour et l’argent

Le couple, l’amour et l’argent. La construction conjugale des dimensions économiques de la relation amoureuse, un ouvrage de Caroline Henchoz (L’Harmattan, coll. “Questions sociologiques”, 2009)

« Quand on s’aime, on ne compte pas », tel est le dicton populaire. L’argent est le plus souvent considéré comme étant incompatible avec les valeurs de la sphère familiale, il n’aurait pas sa place dans le couple, car l’amour conjugal se veut gratuit et désincarné. C’est contre cette affirmation, que Caroline Henchoz s’inscrit avec cet ouvrage, qui démontre point par point, combien l’argent est au contraire une dimension majeure de la construction d’un « nous conjugal. ».

Une partie entière est consacrée de façon très développée au contexte théorique dans lequel s’inscrit l’ouvrage. Le couple, l’amour et l’argent. La construction conjugale des dimensions économiques de la relation amoureuse se situe à la croisée de deux perspectives théoriques : celle des études de genre anglophones, qui se focalise sur la circulation des ressources financières dans la sphère conjugale et est attentif aux luttes de préservation des intérêts individuels qui ont lieu au sein des couples, et celle de la sociologie de la famille francophone, appréhendée comme un réseau d’échanges et de solidarité. On remarquera avec intérêt la présence en annexe d’une présentation des dimensions méthodologiques de la recherche, agrémentée d’une présentation rapide des enquêtés.

Lire la suite de cette note de lecture sur Liens Socio


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.