Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique

Depuis le début des années 1970, le ministère de la Culture et de la Communication réalise régulièrement une enquête  sur les pratiques culturelles des Français.  C’est dans le cadre  d’une mission de connaissance des publics de la culture, qui fut confiée au service d’études du Ministère des affaires culturelles à sa création, que ces enquêtes sur les pratiques culturelles ont débuté. A ce moment là, les chiffres étaient rares et l’outil de mesure quantitatif apparaissait comme puissant.1

La première enquête générale sur les pratiques culturelles des Français a été lancée en 1973 dans la foulée de celle que l’Insee avait réalisée quelques années auparavant sur les comportements de loisirs. En 1989, la publication des résultats de la dernière enquête culturelle et surtout la parution d’une synthèse des évolutions depuis 19732 donne un coup d’arrêt aux enquêtes nationales sur la fréquentation des équipements culturels.

Les résultats de l’enquête concentrent les critiques. Les chiffres des pratiques culturelles sont utilisés pour pointer les « échecs » et les « manquements » de la politique culturelle gouvernementale : devant la faiblesse apparente de la démocratisation des pratiques culturelles, on en conclut à l’impuissance des pouvoirs publics, et du Ministère de la Culture dans l’évolution des pratiques. De plus, se pose la question des effets négatifs que la politique culturelle aurait produits. Ainsi que le note Vincent Dubois, ” la réception et la lecture de l’enquête s’opèrent dans un sens quasi exclusivement négatif ” (p30). Toutefois, il y a eu dans ces critiques, une incompréhension de ce que pouvait apporter une enquête sur les pratiques culturelles. Ainsi que le rappelle Philippe Chantepie dans l’avant-propos à la nouvelle enquête de Donnat « les résultats des enquêtes de Pratiques culturelles des Français ne sauraient être lus comme « un tableau de bord décennal du ministère de la Culture et de la Communication, un indicateur de performance de politique culturelle » (p8)

C’est aujourd’hui la cinquième édition de cette enquête nationale (1973, 1981, 1989 et 1997) qui vient de paraître.3 Cette petite dernière aborde tour à tour les différentes formes de participation à la vie culturelle (lecture de livres, écoute de musique, fréquentation des équipements et des manifestations culturels, pratiques en amateur), et accorde une grande place aux nouvelles technologies liées au développement du numérique. Le phénomène le plus marquant de la dernière décennie est effectivement la diffusion extrêmement rapide de l’ordinateur et de l’internet dans les foyers. À un moment où plus de la moitié des Français disposent chez eux d’une connexion à haut débit et où plus d’un tiers d’entre eux utilisent l’internet tous les jours à des fins personnelles, comment se portent la lecture de livres, l’écoute de musique ou la pratique en amateur d’activités artistiques ?

Avec le nouveau contexte de l’essor numérique et d’internet, un enjeu méthodologique gouverne cette nouvelle enquête : il faut en effet, à la fois rendre les résultats de l’enquête 2008 comparables à ceux des enquêtes précédentes, et donc continuer à apporter des réponses, aux questions qui étaient au fondement de l’enquête (comment évolue la lecture de livres, l’écoute de musique…), mais il faut également offrir une place aux nouvelles technologies et aux pratiques  numériques, pour lesquelles aucune question n’existait en 1973 ! Il fallait donc offrir une description précise de ces nouvelles pratiques, sans oublier les pratiques culturelles traditionnelles, afin de s’interroger également sur leur articulation.

En savoir plus :

  1. Pour plus de précisions sur cet usage de la statistique culturelle, on pourra se référer à l’article de Vincent Dubois  “La statistique culturelle au ministère de la Culture, de la croyance à la mauvaise conscience” dans le 2ème tome de l’ouvrage Les Publics de la culture (2003). []
  2. Olivier Donnat, Denis Cogneau, Les pratiques culturelles des Français. Évolution 1973-1989, Paris, La Documentation française,  La Découverte, 1990 []
  3. Olivier Donnat était venu dans le cadre du cycle de conférences “Au fil du travail des sciences sociales” de l’ENS-LSH nous présenter les enjeux méthodologiques de l’enquête . []

Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

2 réflexions au sujet de « Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search