Technologies de l’orgasme

Technologies de l’orgasme – Le vibromasseur, l’”hystérie” et la satisfaction sexuelle des femmes, un ouvrage de Rachel P. Maines (Payot, 2009)

Technologies de l’orgasme est la traduction française d’un ouvrage paru il y a maintenant dix ans (en 1999) The Technology of orgasm : « hysteria », the vibrator and women’s sexual satisfaction (The John Hopkins University Press), et qui a connu un énorme succès aux Etats-Unis. Il a fait l’objet de nombreuses recensions et a donné lieu à la réalisation d’un documentaire Passion and Power : the Technology of orgam (2007) par les cinéastes Wendy Slick et Emiko Omori.

L’ouvrage de Rachel Maines se concentre sur un pan spécifique de l’histoire de la médecine, de l’histoire des technologies et des théories médicales : l’invention du vibromasseur comme traitement de l’hystérie féminine. Le vibromasseur électromécanique est en effet, un outil médical inventé aux alentours de 1880 pour traiter l’hystérie. Il doit suppléer aux massages pelviens manuels réalisés par les médecins, en lesquels consistait jusqu’alors le traitement de l’hystérie. Dès 1653, le traité de médecine de Pieter van Foreest préconise à propos de l’affliction communément appelée hystérie, des massages des organes génitaux, qui par l’atteinte du « paroxysme de l’excitation » doivent guérir l’affligée. Cette technique est déjà décrite dans le corpus hippocratique au Ier siècle avant J-C par Celse… Lorsqu’on étudie la littérature médicale, on ne peut que s’étonner de l’omniprésence de la recommandation de cette pratique.

Lire la suite de cette note de lectures sur Liens Socio


Publié par

Frédérique Giraud

Agrégée de SES, doctorante en sociologie, allocataire-monitrice à l'ENS de Lyon

2 réflexions au sujet de « Technologies de l’orgasme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.